Lexique autour de l’eau PDF Envoyer
Mardi, 25 Mars 2008 17:19

Lexique autour de l’eau

 

 

 

 

 

 

 

Eau : [o], nom féminin, au pluriel : eaux. Liquide naturel transparent, sans goût, incolore et inodore qui durcit au gel et se vaporise sous l’effet de la chaleur. L’eau a une teinte bleuâtre, qui peut être perçue uniquement lorsqu’elle forme une couche épaisse.
Eau potable : qui peut être bue sans danger, résultat de traitement de l’eau brute selon les normes conformes à la santé publique.
Eau pure : non polluée et non altérée. En raison de sa capacité à dissoudre de nombreux composés en grande quantité, on trouve rarement l’eau pure dans la nature.
Eau plate : eau non gazeuse.
Eau gazeuse : qui contient du gaz dissous.
Eau douce : eau qui ne contient pas de sel, eau des sources, des rivières et des fleuves par opposition à l’eau de la mer.
Eau dure : une eau qui contient trop de calcaire.
Eau lourde : liquide composé de deutérium et d’oxygène.
Eau minérale : eau de source qui contient des corps purs naturels ayant des propriétés thérapeutiques et qui fait l’objet d’une réglementation pour sa commercialisation.
Eau morte : masse d’eau qui ne s’écoule pas (ex. l’eau de l’étang).
Eau vive : qui s’agite en permanence et rend la navigation périlleuse.
Eau courante : eau qui coule du robinet grâce à un réseau de distribution.
Eau juvénile : eau issue des volcans ou de la cristallisation des magmas.
Eau oxygénée : liquide incolore aux propriétés antiseptiques obtenu par combinaison de l’eau et de l’oxygène.
Eaux usées : liquide aqueux rendu impropre à la consommation par un usage industriel ou domestique.

Aqua : préfixe latin qui signifie « eau ».
Aqueux, aqueuse : adj. désignant ce qui est constitué en partie d’eau. L’humeur aqueuse de l’œil.
Aquosité : nom fém. état de ce qui est aqueux.
Aquatique : adj. désignant ce qui vit et croît dans l’eau.
Aquifère : adj. caractérise ce qui referme de l’eau. Nappes ou plantes aquifères.
Aquarium : réservoir à parois de verre montées sur un bâti, dans lequel on entretient des plantes ou des animaux aquatiques.
Aquariophilie : nom fém. élevage de poisson à but décoratif.
Aquanaute : appelé aussi océanaute, spécialiste des expéditions sous-marines.
Aqueduc : (de aqua et ductus = conduite), canal dont la pente imperceptible sert à capter et conduire l’eau sur de grandes distances. Les aqueducs de l’époque romaine.
Aquaculture ou aquiculture : production, élevage et commerce d’espèces marines.
Aquarelle : peinture légère sur papier avec des couleurs transparentes délayées dans de l’eau.

Hydro : préfixe grecque qui signifie « eau »
Hydrologie : science qui étudie la distribution de l’eau sur la Terre, les réactions physiques et chimiques de cette dernière avec d’autres composés naturels, et sa relation avec la vie terrestre.
Cycle hydrologique : mouvement continu de l’eau entre la Terre et l’atmosphère.
Hydraulique : qui utilise la force de l’eau (une centrale hydraulique), dont l’eau actionne le mécanisme (horloge hydraulique), dont le fonctionnement est régulé par un liquide sous pression (véhicule équipé de suspensions hydrauliques). En sciences, branche de la mécanique étudiant l’écoulement des liquides (les lois de l’hydraulique, l’hydraulique maritime).
Hydrique : d’eau, ressources hydriques du pays.
Hydrostatique : en mécanique des fluides, qui concerne l’équilibre d’un fluide.
Hydrofuge : qui protège des effets nuisibles de l’eau : une substance hydrofuge.
Hydrologue : spécialiste de la science qui étudie les propriétés de l’eau et sa circulation naturelle à la surface de la Terre.
Hydrologiste : spécialiste de la science qui étudie les propriétés de l’eau et sa circulation naturelle à la surface de la Terre.
Hydrographie : sciences de la Terre : en géographie physique ensemble des cours d’eau et des lacs (d’un pays ou d’une région), répertorier l’hydrographie d’une région. Branche de la géographie qui étudie les eaux douces et marines du globe terrestre. L’établissement des cartes nautiques relève de l’hydrographie
Hydrographe : personne spécialisée dans l’étude des eaux du globe terrestre.
Hydrométéore : météore aqueux. Phénomène naturel produit dans l’atmosphère : pluies, neiges, brouillard.
Hydratant : qui apporte de l’eau aux couches supérieures de l’épiderme de la peau. Un fond de teint hydratant. Qui se combine chimiquement avec l’eau pour former un nouveau corps stable, une substance hydratante. Produit cosmétique qui apporte de l’eau aux couches supérieures de l’épiderme de la peau, s’appliquer un hydratant sur le visage.
Hydromètre : en physique instrument gradué servant à mesurer la densité d’un liquide ou sa hauteur dans un réservoir. Utiliser un hydromètre pour mesurer le niveau de charge de la batterie.
Hydrométrie : mesure du débit des cours d’eau. Une mission d’hydrométrie.
Hydrophobie : propriété (d’un corps ou d’un matériau) de ne pas se laisser pénétrer par l’eau. L’hydrophobie d’un matériau. En médecine : aversion morbide pour l’eau. L’hydrophobie est un symptôme caractéristique de la rage.

 

Cycle hydrologique

Le cycle hydrologique ou cycle naturel de l’eau est le mouvement continu de l’eau entre la terre et l’atmosphère. Sous l’effet de la chaleur, l’eau des océans s’évapore aussi l’eau des végétaux est transpirée pour circuler dans l’atmosphère. La vapeur, état gazeux de l’eau, se condense en gouttelettes au contact de l’atmosphère donnant lieu aux nuages. Selon la température atmosphérique, l’eau condensée dans les nuages précipite sous forme de pluies, de neiges ou de grêle. Atteignant la surface de la terre, l’eau s’écoule directement dans les océans, les rivières, et les étendues d’eau entourées de terre ou s’infiltre dans le sol. L’eau qui s’infiltre dans le sol va humidifier. Une partie de cette eau retenue par les particules du sol, l’eau confinée, constitue la nappe d’eau souterraine. L’autre partie, s’évapore directement ou transpire au moyen des végétaux. Et le cycle naturel de l’eau recommence …

Evaporation : transformation d’un liquide en gaz.
Condensation : passage de l’état gazeux à l’état liquide ou solide.
Transpiration : en botanique, on dit transpiration végétale à savoir, l’émission par une plante, de vapeur d’eau excédentaire dans l’atmosphère.
Précipitation : chute d’eau provenant de l’atmosphère sous formes liquides (pluies, brouillard) ou solides (neige, grêle).
Ecoulement : mouvement d’un liquide qui se déverse.
Infiltration : pénétration lente de l’eau dans le sol.
Humidification : action de rendre humide l’atmosphère (par la vapeur d’eau) ou le sol (en renfermant des quantités d’eau).

 

Traitement de l’eau

Les étapes du traitement de l’eau

Les barrages constituent les points de prise d’eau venue des fleuves et rivières. L’eau des barrages passe à travers des grilles et tamis éliminant les impuretés importantes. Le criblage suivi d’une première chloration constitue le prétraitement. L’étape suivante étant la clarification de l’eau, elle s’effectue en deux temps : d’abord, l’utilisation de chaux et de sulfate d’alumine (la coagulation) et le silicate de soude (floculation) pour passer ensuite au temps de décantation et donc l’élimination des impuretés fines. L’eau ainsi décantée va subir une filtration sur sable fin puis sur charbon actif avant de passer à un traitement à l’ozone qui améliore l’affinage. Une dernière chloration désinfecte définitivement l’eau et la rend potable. Le contrôle de la turbidité consiste à contrôler la transparence de l’eau. Un contrôle du pH est une dernière étape précédant la distribution. Le pH de l’eau doit se limiter entre 6,5 et 9, ainsi, il protège les canalisations de la corrosion et évite la dissolution de métaux.

Coagulation : transformation d’un liquide organique en masse solide.
Floculation : agglomération en flocons de particules en suspension dans un liquide. La floculation peut être naturelle ou provoquée.
Désinfection : élimination ou inhibition du développement des agents pathogènes (d’un lieu, d’un objet ou de la surface externe du corps humain).
Synonyme : stérilisation
Synonyme : antisepsie
Criblage : passage au tamis pour retenir les éléments indésirables ou recherchés
Synonyme : tamisage
Sédimentation : chimie processus de dissociation (d’une substance insoluble en suspension dans un milieu liquide) par phénomène de gravitation, la sédimentation caractéristique de certains colloïdes.
pH : potentiel hydrogène. Degré d’acidité ou d’absence d’acidité sur une échelle variant de 1 à 14, dans laquelle l’acidité est d’autant plus forte que le chiffre est petit.

L'épuration des eaux usées

Les eaux usées qui coulent dans les égouts ne doivent pas arriver aux rivières sans leur assainissement. Le traitement des eaux usées est effectué dans les stations d’épuration, plusieurs opérations sont donc réalisées depuis l’évacuation des eaux : le dégrillage et le tamisage pour éliminer les impuretés importantes, puis l’élimination des huiles ou le dégraissage, ensuite un traitement biologique et une aération ont le rôle de réduire la pollution carbonée de ces eaux évacuées enfin dans les rivières.

Assainissement : nettoyage, désinfection, transformation destinée à améliorer et à retrouver des bases saines.
Epuration : nettoyage des impuretés chimiques.
Filtration : passage (d’un fluide) au travers d’un corps poreux pour isoler toute particule solide en suspension.
Synonyme : épuration
Ultrafiltration : filtration plus fine.
Aération : renouvellement et purification de l’air.
Dégrillage : passage des eaux à travers des grilles qui éliminent ses grosses impuretés.
Tamisage : passage des eaux à travers des tamis qui éliminent les corps flottants.
Dégraissage : élimination des huiles et des graisses par raclage.
Pollution carbonée : dissolution des matières fécales et urines dans l’eau.

Mise à jour le Jeudi, 24 Septembre 2009 00:50
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2006 - 2008 Club de Journalisme Scientifique
Crédits  |  Partenaires  |  Mentions légales.
Valide CSS.