Comment la nicotine agit sur le cerveau ? PDF Envoyer
Mardi, 15 Juillet 2008 10:59
La fumée du tabac agit sur les récepteurs nicotiniques des neurones. Elle provoque l’augmentation du taux de dopamine d’une part en stimulant l’activité des neurones émetteurs, et d’autre part en empêchant la destruction de la dopamine par l’enzyme monoamine oxydase.
La libération de dopamine produit une sensation de plaisir que l’usager cherche à renouveler. Elle s’accompagne de réactions d’éveil ou de relaxation, d’une augmentation des capacités de mémorisation et une perte d’appétit. Les effets indésirables immédiats sont une augmentation du rythme cardiaque et de la pression artérielle.
La nicotine est une molécule qui a pour formule chimique C10H14N2
L’usage régulier de nicotine induit une dépendance. Le manque de tabac provoque des désordres de l’organisme qui sont très déplaisants : anxiété, irritabilité, vertige, maux de tête, nausée et désordre du sommeil. Contrairement à l’idée répandue selon laquelle l’usage du tabac atténue le stress, celui-ci au contraire pourrait contribuer au développement des troubles anxieux et dépressifs.
La fumée du tabac contient des milliers de substances nocives dont plusieurs contribuent avec la nicotine et d’autres additifs à l’installation et au maintien de la dépendance tabagique.
Mise à jour le Vendredi, 01 Mai 2009 17:08
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2006 - 2008 Club de Journalisme Scientifique
Crédits  |  Partenaires  |  Mentions légales.
Valide CSS.